• 3527 visits
  • 17 articles
  • 6429 hearts
  • 306 comments

Blog interdit aux Mineurs 05/10/2017

Ce Blog peut présenter un contenu à caractère pornographique. Par conséquent, il est strictement interdit aux mineurs.

17/10/2017

 

17/10/2017

 

Histoire SM - Chapitre I : L'arrestation de Julie 08/10/2017

Introduction :


L'histoire se passe dans un pays et un temps où les femmes n'ont pas le même statut que les hommes, elles sont des êtres inférieurs et leurs paroles ne valent rien.


Il y a deux types de femmes :
- Les femmes 'libres' c'est à dire celles qui sont soit mineur ou marié à un homme car dés qu'elle passe la majorité elles sont vendues à un homme.
- Les esclaves : les esclaves sont celles qui ont commit un crime quelques soit le délis dès qu'elles ont été 'jugé' coupables, leurs satut sociale change et elles deviennent des esclaves à vie. Dés qu'elles sont accusés, elles ont le status de présumé coupable à doivent démontrer leur innoncence. Vu que l'adultère est considéré comme un crime, souvent les hommes mariés pour se débarasser de leurs femmes les accuses faussement d'adultère et ne résuissent pas à démontrer leurs inncences. L'homme en est définitivement débarrassé.




En cas de condamnation un chatiment coporelle à lieu dans le tribunal même, ainsi que le marquage au fer rouge de leur numéro d'esclave. Je ne vous cache pas que le tribunal est rarement en la faveure des accusées et que le droit d'appel n'existe pas. Dés que l'accusé est jugé définitivement coupable, elle passe un séjour, plus ou moins long dans un centre d'éducation, et une fois l'éducation efféctué elle est mise aux enchère pour être vendu les plus jeunes sont vendu comme esclave sexuelle et les plus vieilles sont vendu comme main d'oeuvre pas cher pour les usines.


Je vous invite à suivre le parcours de Julie...


Chapitre I : L'arrestation de Julie


Julie est une belle jeune femme de 22 ans, elle est brune mesure 1m68 pour 55 Kg. Elle a de long cheveux noir long.
Elle ne travaille pas comme là plus part des femmes elle s'occupe de la maison et veille à que son mari ne manque de rien.
Julie est marié depuis 3 ans à Jean, celui ci travaille dans une banque comme conseiller financier.
Un jour il demanda à son supérieur la permission de rentrer plutot chez lui. Alors qu'il rentrait, il trouva la voiture de marc un de ses amis et collègue de bureau devant la maison. Il passa la porte et entendu du bruit à l'étage et il y trouva sa femme nue dans le lit avec marc en pleine activité d'adultère.


Quelques minutes plus tard la brigade spécial adultère était là. Julie fut menotté et son mari déclara ne plus vouloir revoir cette salope, son ami marc ne fut pas inquieté et d'ailleur Jean ne semblait pas en vouloir à marc mais ceci semble normal une amitié masculine et bien plus importante qu'une femme.  Elle fut amené dans le fourgon de la brigade, direction le tribunal des femmes.


Julie fut emmener dans un batiment communiquant avec tribunal des femmes, le tribunal est aussi surnomé le tribunal des garces.
En entrant julie fut informer qu'elle passerais demain matin devant le juge et elle a ainsi peu de temps pour préparer sa défense mais elle sait bien que son cas etait perdu. On lui remis aussi une robe de comparution qui n'etait qu'un vulgère morceau de tissu fin blanc. On lui remit aussi une plaque de fer accroché à une petite chaine avec son matricule de prisonnière RS-5673. Le garde lui indiqua en riant qu'il s'agissait de son nouveau nom désormais et qu'elle pouvait désomrmais oublier son ancien nom.


On la conduisa à sa cellule, dans le couloir elle pouvait découvrir les femmes qui seront jugé demain la plus part pleurer et d'autre implorer les gardiens de les laisser partir.
Julie malgrès la peur qui noué son ventre essayer de garder une certaine maitrise. Une fois arrivé dans la cellule, il y avait déjà une occupante alonger sur la couchette du haut. Le garde lui intima l'ordre de remettre ces vetements et tout ses bijoux et objets personnelles.
Celui ci lui dit en cyniquement qu'elle pourrait les récupérer si elle etait innocenté et dans le cas contraire ces objets ne lui servirait plus pour sa nouvelle vie. Julie hésita à se déshabiller, Le gardien pour lui dit que dans 2 min elle etait pas nue comme un ver cela se rajouter dans son dossier pour demain et qu'il se ferait un plaisir d'appeler du renfort pour l'aider à la déshabiller.


Elle optempéra, elle commenca par enlever le haut laissant découvrir ses seins un bon 95D, et ensuite son pantalon laissant découvrir de longue jambe parfaitement lisse, elle garda son slip mais le garde lui dit sèchement "Tout y compris ton slip de pute !"
Elle retira  son slip en laissant couler quelques larmes de honte devant ce garde. elle plaça pudiquement une main devant sa chatte se qui fit rire le gardien "tu perdras vite cette habitude là où tu vas !" le gardien mis les vetements dans un sac grand sac noir.
Il ferma la porte de la cellule puis disparut.


L'autre prisonière lui dit  :
"Mets ta robe tu va prendre froid"
"Ah oui, bonjour, je m'appelle Julie"
"Moi c'est Maria, je suis accusé et bientot condamné pour vol"


Julie revetit entre temps le vetement, celui ci lui arrivait au raz de l'entre jambe et laisser ces bras nues, le vetement n'etait pas trop échancré mais laisser transparaitre le bout de ses seins à travers le tissu.
"Elle est courte n'est ce pas ?  et toi de quoi vas tu être condamné ?" lui demanda Maria
"Je suis accusé d'adultère, mon mari m'a découvert avec un de ces amis! sais tu ce qui va se passer demain"
"Oh oui je sais ce qu'il va se passer et ça va pas te plaire ni à moi d'ailleurs"
"Ah explique moi"
"Une des mes soeurs fut accusé d'erreur grâve dans son travail, elle n'avait pas réussi à faire gagner un contrat important à son entreprise, en faites elle avait refusé de couché avec le patron. La comparution à lieu en public et le tribunal est toujours plein de monde le spectacle semble avoir un franc succès ! Quand la sceance comme le juge lit l'acte de l'accusation, demande à l'accuser de se défendre tu as le droit à 3 minutes, puis l'accusation repond, et le juge décide aussitot de la peine. Ma soeur fut comdamner définitevement coupable de faute grave, il lui indiqua qu'elle avait désormais le statut d'esclave, elle devait devant l'assemblé recevoir 50 coups de martinet à noeud sur les fesses, 40 sur le dos et 30 sur les seins de plus 10 coups de lanière de cuir dans l'entre-jambe. ma soeur a criée devant le verdict, le président c'est tourné faire l'employeur lui demandant si pour la sentence il preferait la voir baillonné ou plutot entrendre ses cris ?, celui ci à dit qu'il preferait entrendre sa douleur pour le dommage qu'elle avait causé"


"Oh mon dieu !" s'écria Julie "tu as assisté à la sentence ?"
"Non je me suis évahnouie d'horreur"
"Et ensuite que vas t'il nous arrivé ?"
"Je ne sais pas exactement, j'ai aperçu ma soeur 6 mois plus tard au marché au esclave, elle fut vendu pour 200 Euros en tant qu'esclave sexuelle et je n'ai plus de nouvelle d'elle"
Julie ce mis à sangloter "Mon dieu c'est terrible"
"Oui et tu ne sais pas tout !"
"Quoi !!!" dit julie terrorisé en sanglotant
"Tu vois cette plaque qu'ils t'ont donné ?"
"Euh oui"
"Et bien elle ne va pas te servir longtemps"
"Pourquoi ?"
"Demain ils vont te marqué ton matricule au fer rouge sur tes fesses ainsi que ton délis et crois moi ça va te faire mal"


Soudain un gardien entra dans le couloir en criant
"SILENCE ICI !"
la prison se tue plus un bruit, le gardien passa dans le couloir et s'arreta devant la cellue en face de celle de Julie et Maria.


"Matricule BF-1554 debout, comparution imédiate"
Il ouvra la cellule la fille se leva
"Mains dans le dos"
Il lui passa des menottes et fit de même ça ces chevilles les 2 menottes était relié entre elles par une chaine.
Il lui passa un collier autour du cou et fixa au collier une laisse.
Et il disparu avec la fille que nous revimes pas.

08/10/2017

 

08/10/2017